Peut-on étudier à l’université sans avoir de Bac ?

Lors de toute sorte d’examens, il y a ceux qui passent et ceux qui malheureusement échouent. Mais un échec au baccalauréat est toujours dur, car c’est la porte qui ouvre vers le monde du travail. Cependant, il y a une échappatoire pour les refusés au baccalauréat et qui souhaitent étudier dans les facultés publiques (ou privées) et qui ne veulent pas redoubler les classes terminales. Avec quelques astuces judicieuses, soyez au courant des stratagèmes permettant de faire des études universitaires sans avoir le bac en poche.

Essayer de décrocher une capacité en droit

Pour les candidats malheureux qui ont moins de 17 années d’âge, ils peuvent essayer d’obtenir une capacité en droit. Cependant, ils doivent travailler durement et méthodiquement pour décrocher ce diplôme, car le taux de réussite final à cet examen n’est que de 20 %. Avec ce diplôme en poche, ils pourront alors entrer en 1re ou 2e année de licence de droit dans toutes les facultés existantes. Autres possibilités, décrocher un DUT en carrières juridiques ou entrer à l’École de droit de notariat.

Les études correspondantes se font dans les UFR, au Cned ou dans des institutions privées spécialisées. Cette capacité en droit se prépare pendant 2 ans en cours du soir pendant lesquels les étudiants passeront en revue l’ensemble des notions juridiques (droit social, droit privé ou pénal…). Il existe aussi la possibilité d’obtenir une capacité en gestion. Il est à noter que dans tous les cas, les étudiants sont obligés de repasser le bac après la première année d’étude.

S’inscrire à l’université avec un DAEU

Ceux qui souhaitent poursuivre des études universitaires sans posséder le Bac peuvent anticiper afin de suivre une formation universitaire grâce à une équivalence, le DAEU ou le diplôme d’accès aux études universitaires. Ce titre se prépare en une année d’étude à l’université et sera gratifié d’un DAEU A pour le niveau 3e (littéraire) et d’un DAEU B pour le niveau de la classe 1re (scientifique). Avec ces deux équivalences, leurs titulaires peuvent s’inscrire auprès des universités et facultés correspondantes à leur formation.

Avec ces diplômes en poche, les étudiants pourront postuler pour des concours de niveau IV qui exigent la possession d’un baccalauréat dans tous les domaines. Ils ont aussi la possibilité d’accéder aux formations post-bac perpétrées par les établissements d’enseignement supérieur ainsi que les organismes de formation professionnelle. En plus, un titulaire du DAEU pourra occuper le poste de stagiaire de formation continue dans une entreprise.

Décrocher un diplôme d’école professionnelle

Il y a des établissements privés qui acceptent des non-bacheliers pour suivre des formations professionnelles. La plupart œuvrent en général dans le secteur tertiaire (tourisme, hôtellerie-restauration, arts, cinéma et multimédia…).

L’inconvénient majeur reste que le coût des études y est très onéreux, mais les étudiants seront gratifiés de diplômes d’école en bonne et due forme.

Formation courte en boulangerie : les points clés
Quels sont les diplômes accessibles en alternance ?